Enseignement Religieux

Ecole Juive Villeurbanne


« Et le maître apprend à l’enfant « Kamats- Aleph= A »

L’école BETH MENAHEM dispense un enseignement religieux de la maternelle à la terminale selon un programme établi par le Rabbi de Loubavitch.

Ainsi concernant l’apprentissage de l’Hébreu, le Rabbi, à l’instar de ses prédécesseurs,  insiste sur l’importance d’enseigner aux enfants, dès leur plus jeune âge, les lettres et voyelles séparément et ensuite seulement la manière de les prononcer ensemble.

Loin de gêner ou de hâter l’apprentissage de la lecture l’apprentissage de la lecture, cette manière permet d’ancrer le jeune enfant au fondement même du judaïsme.

Le Rabbi explique en effet que cette méthode, qui met par ailleurs en valeur et explique une ancienne berceuse juive, reproduit allégoriquement le don même de la Torah au Mont Sinaï, chaque lettre, chaque voyelle et chaque son ayant été donné séparément.

Aussi chacun doit être appris en tant que tel. Le Rabbi précédent a expliqué le sens de « Kamats – Aleph = A » - et ce, que le maître le sache ou non.

Cette première voyelle et cette première lettre prononcées séparément puis ensemble imprègnent l’enfant pour toute sa vie durant, et ce, avant même qu’il ne sache lire et écrire, de la première lettre des 10 Commandements, le Aleph de « Ano’Hi – Je suis l’Eternel Ton Dieu ».

Le mot « Ano’Hi » englobe tout le 1er commandement qui lui-même englobe tous les 10 Commandements, qui ensemble, englobent toute la Torah écrite qui inclut toute la Torah orale. Ce « Aleph » de « Ano’Hi » qui devient « A » accompagné du « Kamats » mènera ainsi l’enfant au reste de la Torah.

Adapté d’un discours du Rabbi, 19 août 1982 (30 Menahem Av 5742)

Copyright - Mentions Légales    Ecole Beth Menahem - 293 Rue Francis de Pressensé 69100 Villeurbanne - 04.78.68.02.03